Grand Oral 2023 : quelles questions choisir ?

En juin, vous devrez passer l’épreuve du « Grand oral » ! Cette épreuve prépare aux concours ou entretiens qui attendent les futurs étudiants. Mais alors, comment bien préparer cette épreuve ? Quelles sont les compétences attendues ? Et surtout, comment choisir les bonnes questions ?

La procédure du grand oral du bac : rappel

Pour rappel, le candidat devra proposer 2 questions au jury qui en choisira une seule. Ces questions concernent l’enseignement des options choisies par le candidat pour ces deux années terminales. Le grand oral se déroule comme suit :

– Une présentation de la question pendant cinq minutes sans notes

– Le jury pose ensuite des questions pendant 10 minutes sur la question sélectionnée, mais aussi plus généralement sur le programme de première et de Terminale.

– Enfin, l’élève devra présenter son projet professionnel et d’orientation pendant encore 5 minutes (Rappel : il est recommandé mais non-obligatoire que la question soit liée à votre projet professionnel.).

Coefficient 10 ou 14 (épreuve notée sur 20 points)

Qu'est-ce qu'une bonne question pour le Grand Oral ?

Pour le Grand Oral, vous devrez préparer deux questions :

  • soit chacune sur une de tes leçons de spécialité
  • ou 2 transversales (mélange des deux spécialités)
  • soit une question sur une spécialité et une autre transversale

⚠️ Attention, vous ne présenterez qu’une question le jour J ! Celui-ci sera choisi par le jury le jour de votre oral. 

La méthode de l'entonnoir

Vous devrez préparer ces deux questions plusieurs semaines avant le test. Mais comment trouvez-vous un sujet intéressant ?

Il est recommandé d’utiliser « la méthode de l’entonnoir ».

Vous avez deux spécialités, dans lesquelles vous avez abordé différents chapitres. Pour commencer, choisissez, selon vos forces, vos points faibles, vos compétences acquises et à acquérir, les chapitres qui vous ont le plus marqué.

Vous pouvez ensuite affiner. Demandez l’aide de votre professeur de classe, qui vous guidera vers des notions plus précises, qui vous correspondent le mieux.

Donner un intérêt à la question

Une fois qu’une question commence à prendre forme dans votre esprit, demandez-vous à quoi elle sert, s’il n’y a pas d’intérêt pour vous, inutile de continuer sur cette voie. Pour s’assurer que vous avez un sujet intéressant, n’hésitez pas à demander les avis de vos proches.

Ce qu'il faut éviter

Pour ne pas y répondre de façon immédiate ou descriptive, la réponse ne doit donc pas être :

  • une évidence
  • une énumération
  • une description
  • une chronologie
  • un exposé de connaissances
  • des définitions
  • une démonstration 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *